Le distributeur d’histoires courtes à la gare Saint Lazare

En rentrant en Normandie après nos dernières vacances, j’ai découvert à la gare Saint Lazare une petite borne (juste devant les voies, côté Starbuck) qui proposait de la lecture pour 1, 3 ou 5 minutes (le temps d’attendre son train, quoi !)…

Lire la suite de « Le distributeur d’histoires courtes à la gare Saint Lazare »

Publicités

Mes derniers coups de cœur lecture #5

20190508_123521_zpsozg3ubu8

Lire la suite de « Mes derniers coups de cœur lecture #5 »

Les 48h BD démarrent demain ! [Bon plan BD et mangas à 2 €]

48HBD2019_48HBD_W04_Affiche_688x838px

Comme chaque année, revoilà l’opération des 48h BD vendredi 5 et samedi 6 avril, mais on sait bien que dès vendredi midi, dans certaines libraires, il ne restera plus rien de l’offre d’albums vendus à 2 € ! Alors il ne faut perdre de temps !

Cette année, j’ai repéré Les beaux étés (dont je vous avais déjà parlé), Airborne 44 et les deux mangas March comes in like a lion et L’atelier des sorciers ! Retrouvez toute la sélection sur le site de l’opération 48hbd.com ainsi que toutes les animations organisées près de chez vous!

 

Mes derniers coups de cœur lecture #4

20190331_135601_zpsknyhb8tx

Les dernières semaines ont été l’occasion de faire quelques lectures après craquage chez le libraire, emprunts et découverte du fonds du CDI où je travaille depuis peu… Comme d’habitude, je vous livre mes coups de coeur que je prendrai plaisir à relire ! Cette fois-ci : le tome 2 des Liaisons dangereuses, Préliminaires, l’album Les mille et une vies des urgences et Le mystère Henri Pick !

Lire la suite de « Mes derniers coups de cœur lecture #4 »

Au lieu de commander chez Amazon, pensons à lalibrairie.com !

logo-lalibrairie-com_zpspg2oaxkx

Si, comme moi, vous habitez au vert, sans « vraie » librairie dans un rayon de 30 km, se fournir en livres neufs peut parfois être une vraie question de conscience… Soit vous pouvez vous fournir en livres chez un libraire auquel vous êtes attaché (moi je vais toujours dans la même librairie depuis le lycée… qui se trouve maintenant à 200 bornes de chez moi!) soit vous acceptez d’aller chez E. Leclerc qui fait des livres, de l’alimentaire, de la parfumerie, de l’optique, de l’auto et j’en passe, soit vous allez sur internet ! Et là, au lieu de penser Fnac ou Amazon, il existe une alternative qui fait vivre les librairies en France et qui se veut correcte vis à vis de son environnement social et économique (des salariés en CDI temps complet, des impôts en France, moins de pression sur les employés…) : lalibrairie.com ! Derrière ce site, 2 500 libraires se sont unis pour proposer plus de 800 000 références, à livrer partout en France, en librairie ou chez des marchands de journaux (gratuitement) ou même à domicile (entre 0,50 et 4 € de frais de port) ! Le géant Amazon s’est imposé par la rapidité de ses livraisons et surtout par la gratuité des ports, mais c’est à chacun de prendre conscience que nos choix d’achats ont des conséquences sociales et économiques…

Sinon, il existe aussi les livres d’occasion, en bouquinerie, vide-grenier ou sur internet (via des sites de petites annonces ou via des sites spécialisés comme Gibert & Joseph, Recyclivre…), c’est autrement chouette 😉

Mon petit Papa fait des cauchemars [Chut, les enfants lisent #46]

All-focus

Toi aussi, certains soirs, tu dors mal parce que ton petit Papa fait des cauchemars ? Tu es fatigué, tu as école demain, et ton petit Papa ne veut pas dormir. Il rêve que des monstres l’embêtent mais… non, non, non ! les monstres n’existent pas.

Lire la suite de « Mon petit Papa fait des cauchemars [Chut, les enfants lisent #46] »

Oh non, George ! [Chut, les enfants lisent #45]

All-focus

George a promis d’être sage. Il aimerait tellement être sage. Mais il vient juste de voir un gâteau dans la cuisine… Que va faire George ?

Lire la suite de « Oh non, George ! [Chut, les enfants lisent #45] »

Le droit de ne pas finir un livre

Quand Caroline la Malouine écrivait son blog, j’aimais beaucoup regarder ses suggestions de lecture le dimanche ! Aujourd’hui, c’est moi qui le fait car j’ai beaucoup aimé un billet sur Au coin de la page.

J’ai commencé un livre cette semaine, que j’ai emprunté au CDI : un roman jeunesse traitant de la paternité « surprise » quand on a 17 ans et qu’on s’apprête à aller à l’université. Sujet intéressant, couverture et titre plutôt marrants, mais malheureusement je n’ai pas accroché… J’ai poussé jusqu’à la moitié du livre, mais je lisais sans enthousiasme voire avec ennui. J’ai donc décidé d’arrêter ma lecture, de fermer le livre et de le rendre sans l’avoir terminé. Et c’est assez rare que cela m’arrive. Mais… j’avais un petit sentiment de culpabilité : peut-être que l’intrigue va décoller à la page suivante ? D’autres ont aimé ce roman (qui a même été primé apparemment), alors pourquoi pas moi ? Pourtant, Daniel Pennac l’a écrit dans ses droits du lecteur : on n’est pas obligé de finir un livre ! Pour m’aider à déculpabiliser, j’ai regardé sur la toile, et je suis tombée sur cet article de Mademoiselle T. Qui fait du bien, tout simplement ! Et je suis passée à autre chose, parce que le temps est trop précieux pour le perdre à lire un livre qui ne me plaît alors que plein d’autres ouvrages m’attendent…

 

Le droit de ne pas finir un livre

Orlando : Le voleur de chaussettes [Chut, les enfants lisent #44]

20190130_113542

Sur l’île où vit Orlando, les chaussettes disparaissent mystérieusement ! Orlando devra faire preuve de toute son astuce pour mettre la main sur un étrange voleur qui sème la zizanie sur sa petite île.

Lire la suite de « Orlando : Le voleur de chaussettes [Chut, les enfants lisent #44] »